1, Déc, 2020

J’ENTENDS LES ÉCORCES CRAQUER, Gironde

Grâce à une commande privée, j’ai travaillé pendant deux ans sur un lieu-dit de Gironde proposant des réponses artistiques en porcelaine et en peinture.
Des fouilles archéologiques d’une villa gallo-romaine ont mis à jour des somptueuses mosaïques. En m’en inspirant, j’ai choisi de poser le geste par définition effaçable. Un peu comme les siècles contribuent à effacer la trace humaine. Ce que révèle ce procédé au travers des lignes, c’est une présence autre enfouie dans les couches successives que le spectateur peut compléter à sa façon.
Les pièces en porcelaine sont réalisées à partir de moulages de pieds de vigne prélevés dans une parcelle qui entoure la villa. La porcelaine permet un imaginaire poétique et décalé. Ici, la forme n’a de la reproduction d’un pied de vigne que son contour et sa texture. La couleur n’est pas identique ni la consistance, froide et dure comme celle d’une pierre. L’existence est donc partielle : comme un état pétrifié entre ciel et terre, entre aujourd’hui et demain, printemps ou hiver, entre nuit et jour.

L’ensemble de ces porcelaines a été réalisé avec le soutien généreux des Porcelaines de la Fabrique.

 

 

Porcelaine sur socle acier

Racines aériennes

Porcelaine sur tige métal

Détail porcelaine

J’Entends Les Ecorces Craquer

Chemins de Légendes 150 x 120 cm

La Villa, 150 cm x 120

Rosaces, 150 x 120 cm

3 Tondos de boucliers ; 80 cm de diamètre