La valse des choux avec l’Atelier du Lys

Le livre d’artiste est un dialogue entre Barbara Schroeder artiste peintre et Michel Butor grand philosophe essayiste qui inclue dans sa contribution des extraits de « La Mare au Diable » de George Sand. Habité par l’écriture, Michel Butor est l’auteur de poésie et de livres d’artistes, qui depuis trente ans deviennent chez lui une véritable spécialité.

Barbara Schroeder, habituée à développer les thèmes végétaux, ne se souci pas des hiérarchies du sujet mais donne priorité aux plus triviaux de la famille des légumes pour sublimer leur beauté nourricière. Au lieu de les consommer, elle en fait des objets proches et immédiats, elle y trouve le goût, la tendresse, voir même la passion. Elle rentre à l’intérieur des formes jusqu’à leur substance première où s’articulent séduction et sensualité. Les motifs sont des repères d’enfance, d’un pays du nord qui ne sut offrir d’autre aliment que les primeurs des champs profonds et froids. Paysages lointains, donc dans lesquels elle s’aventure pour découvrir ce qu’il y a au plus profond de leurs entrailles.

Dans « La Valse des Choux », le peintre et le poète réunissent leur créativité par la juxtaposition du texte et de l’image. Michel Butor la transpose, pour rendre en mots l’effet qu’elle produit sur lui. Il ne s’agit pas d’interprétation, mais d’une fidélité de l’essence même du sujet qu’il reconstitue grâce à l’agencement magique de ses mots. La poésie du chou de Michel Butor engendre de multiples poèmes, grâce à un travail habile par matrice et un travail de combinatoire, où le mot a un pouvoir magique. Non rimé, elle célèbre le quotidien du chou dans toute sa banalité et sa beauté nue, avec ses heurs, ses malheurs, mais aussi sa beauté.

1244113500_bois

1244113658_aiguille

1244113891_dernierpage

1244114038_colophon

1244110488_schablonen

1244110624_ersteSeite

1244110845_navire

1244111029_guerrier

1244111470_lune

1244112170_opium